Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 01/03/16

Négociation sur la suite du "Safe Habor".-

Bruxelles se targue d'avoir obtenu de son partenaire états-unien la garantie de ne pas procéder à une collecte massive par défaut des données personnelles de citoyens européens sur le territoire des Etats-Unis. Toute interception de données par un service de renseignement fédéral devra être ciblé et proportionné, sauf en cas de situation terroriste exceptionnelle nécessitant une action urgente. Un médiateur indépendant devrait être nommé.

Suivez-nous !

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Top